Marathon de New York: source de “résilience” après l’attentat

Avec AFP

, Sport

New York – Pour les grands noms de l’athlétisme américain, le marathon de New York dimanche permettra de montrer que la “Big Apple”, frappée mardi par un attentat qui a fait 8 morts et une dizaine de blessés, était “une ville résiliente”.

On veut être un exemple et montrer que New York est une ville résiliente“, a déclaré vendredi Meb Keflezighi qui mettra un terme à 42 ans à sa carrière après l’épreuve.

Bien sûr, on aborde tous cette course avec des sentiments partagés. On peut être inquiet, mais je suis inquiet avant chaque course depuis 2004 et depuis que quelqu’un s’est jeté sur (le Brésilien Vanderlei de) Lima” alors en tête du marathon des JO d’Athènes, a poursuivi le vainqueur du marathon de New York 2009 et vice-champion olympique 2004.

 Sa compatriote Shalane Flanagan a, elle, en apprenant l’attaque mardi par une camionnette-bélier conduite par Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans, lancée sur des cyclistes et des piétons dans un quartier huppé et touristique, aussitôt repensé au marathon de Boston 2013 où deux explosions près de la ligne d’arrivée ont tué trois personnes et fait 170 blessés.

J’ai tout de suite revécu l’attentat de 2013. Je venais juste de finir ma course quand il a eu lieu (…) C’est terrible et très inquiétant“, a souligné la vice-championne olympique 2008 du 10.000 m.

Mais je suis sûre à 100% que nous sommes une nation très résiliente, il n’y a pas beaucoup de gens plus solides que les New-Yorkais, ceux qui courent des marathons sont aussi très solides“, a poursuivi Flanagan.

C’est une occasion de montrer résilience, force et solidarité pour aider ceux qui ont été touchés à aller mieux“, a-t-elle conclu.

Le maire de New York,  Bill de Blasio,  a dès mercredi décidé de maintenir le marathon qui attire chaque année 50.000 coureurs venus du monde entier, tout en renforçant la sécurité.

Les deux vainqueurs de l’édition 2016, l’Erythréen Ghirmay Ghebreslassie et la Kényane Mary Keitany, seront au départ dimanche.

Ghebreslassie aura notamment face à lui le Kényan Wilson Kipsang, vainqueur de l’épreuve en 2014 et ancien détenteur du record du monde, tandis que Keitany vise une quatrième victoire consécutive.

Laisser un commentaire