African Business & Social Responsibility Forum, un évènement devenu incontournable

AllSud

AllSud

, Actualité

C’est à l’île Maurice, comme lors de la précédente édition, que s’est déroulé le second African Business & Social Responsibility, du 26 au 27 février derniers.

Au menu cette année, encore une fourchette très relevée de panélistes. Durant 48 heures, dans un cadre idyllique, au Hotel Hilton Mauritius Resort & Spa, il était question de responsabilité sociale des entreprises, de femmes et d’hommes engagés pour le développement durable et de l’importance de l’humain dans la société.

Lors de la première journée, quatre conférences ont rythmé le forum :

L’innovation et développement durable : quels nouveaux défis pour les Entreprises Africaines ? Une conférence modérée par Radia Cheikh Lalhou, directrice de l’agence DECLIC, agence de communication dont la spécialité est la communication responsable ou communication d’engagement. Au milieu des six panélistes, notre coup de cœur, Arthur Zang, d’origines Camerounaises, directeur de Himore Medical, est venu présenter CARDIOPAD, une tablette tactile permettant aux populations éloignées des centres de soins de passer un examen cardiaque. Une véritable révolution qui permettrait de diminuer ainsi le taux de mortalité lié aux maladies cardio-vasculaires.

La conférence, qui avait pour thème, les institutions financières et développement durable : quelles approches innovantes pour soutenir l’essor de champions Africains,  a été modérée par Alioune Gueye, président du groupe Afrique Challenge. Une société dédiée à l’accompagnement des entreprises en Afrique subsaharienne. Spécialisée initialement dans l’organisation de forums professionnels sur le continent, elle s’est depuis étendue à la formation, au conseil et au rapatriement sanitaire. Durant cette conférence, il a été principalement question de répondre à différentes problématiques dont le financement des PME ou des start-up Africaines ou encore les différentes pistes pour attitrer des capitaux vers le continent noir, afin de soutenir l’innovation. Tous les différents panélistes étaient d’accord sur l’importance d’une bonne gouvernance et de développer les énergies propres en les finançant.

Fondation et actions sociétales innovantes, tel était le thème du troisième débat. Un débat animé par Marie-Jeanne Serbin-Thomas, journaliste, directrice de publication du magazine BRUNE. Dans les panélistes, deux grandes enseignes étaient présentes. NSIA, avec le directeur de sa fondation, Régis Segbenou, qui a rappelé que la fondation NSIA réalisait des projets répondant aux besoins réels des bénéficiaires. Rappelons également que NSIA est partenaire de l’événement. Carl Manlan, directeur des opérations de la fondation ECOBANK, a aussi rappelé l’importance pour de grandes entreprises comme les leurs, d’accorder du cachet aux actions sociales.

Une quatrième conférence a aussi animé la première journée, avec la mise en lumière d’un débat dont le thème était, champions Africains et conquêtes des marchés internationaux : enjeux et perspectives.

La dernière conférence cent pour cent féminine, animée par Joëlle Edédéghé Ndong, journaliste à CANAL+, directrice de publication du site d’informations ALLSUD, a permis de découvrir des femmes exceptionnelles, qui ont innové aussi bien en sciences qu’en médecine, autour d’un thème-lumière : Success Stories, les champions Africains qui innovent pour le bien de tous. Mais le coup de cœur est venu de Xabiso Lombo, jeune sud-africaine de 21 ans, directrice de GUARDIAN GABRIEL. Consciente des problèmes de sécurité dans les campus d’Afrique du sud, cette jeune femme a décidé de créer une application qui allait permettre aux étudiants en danger, d’appuyer sur un bouton afin d’interpeler la police.

Cette deuxième édition a également été rythmée par des Master Class, qui avaient pour objectifs principaux de poursuivre les débats autour de la responsabilité sociale et sociétale des entreprises, mais aussi pour certains, d’approfondir les différentes synergies qui font de l’Afrique, le continent de demain.

Ce forum 2018 aura encore tenu toutes ses promesses, avec le mot de la fin, qui fût aussi celui du début, où l’organisateur de l’événement, Stéphane Moudouthé-Bell, a su résumer, avec ces mots : « Véritable résultante d’une concertation d’ensemble, l’AFRICAN BUSINESS & SOCIAL RESPONSIBILITY FORUM est un évènement fondamentalement utile pour les entreprises africaines en matière d’Engagement Sociétal et un espace mérité de reconnaissance à forte valeur ajoutée. Par ailleurs, face aux mutations économiques que connaissent les espaces dans lesquels opèrent nos entreprises, elles doivent faire preuve de résilience en mettant l’accent sur des démarches d’innovation tenant compte des enjeux environnementaux, économiques et sociaux. »

 

 

 

Laisser un commentaire